L'heure du renouveau [PV Adulte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'heure du renouveau [PV Adulte]

Message par Kingsley Shacklebolt le Mar 29 Nov - 2:04




Atrium, niveau huit, septembre 1998...

Il régnait une ambiance étrange et un peu pesante au Ministère de la magie, en ce lieu de pouvoir corrompu et inefficace. La corruption, les préjugés, l'attitude des autres, le travail de sape des partisans du sang pur pour maintenir leurs privilèges n'étaient que les symptômes apparant d'une régression, d'absence de compassion et de sagesse. Nous étions tous responsables. Nous avions laissé notre communauté à la merci de ce que nous avions contribué à créer : les mangemorts. La bataille de Poudlard était finie depuis plusieurs mois, le monde magique pansait ses plaies sur fond de colère, de rancoeur et d'inquiétude. La vie autarcique que nous nous étions imposés voici des siècles, par suite des persécutions, ce sentiment de supériorité que nous entretenions à l'égard des autres et cette absence d'auto critique, avaient conduit notre population à écouter la voie de la folie, de l'extrémisme.

Des centaines de sorciers avaient été stigmatisés, persécutés, dépossédés, raflés, emprisonnés ou tués, avec son cortège d'erreurs. La haine de l'autre, de sa différence, n'avait jamais atteint à un tel paroxysme depuis longtemps. Les vieilles rancunes s'étaient mêlées à la peur, à l'ambition et à la cupidité. Nous nous présentions comme des êtres supérieurs, supérieurs aux moldus, mais nous ne l'étions pas. Certaines familles de sang purs - mais pas seulement - avaient été séduites par certaines promesses, par une vision idéalisée, mais fausse, de ce qu'était un sorcier et la preuve n'avait pas été apportée par l'issue de la guerre. Kingsley le savait fort bien, il savait quel était le prix payé sur l'autel de la Liberté. Il se rappelait avoir vu les centaures, les êtres de l'eau, les elfes de maison et certains animaux magiques se battre aux côtés des sorciers.

Notre monde devait changer. Nous avions vu le meilleur comme le pire, le courage et la lâcheté, la confiance et la traîtrise. Nous nous étions ligués les uns contre les autres pour deux visions différentes. Pour Kingsley, un sorcier était un sorcier, quelque fusse ses origines. C'était cela qui importait, tout comme le vivre ensemble, parce que sans les moldus, les sorciers disparaîtraient, c'était mathématique. Nul ne pouvait affirmer que la capacité à pratiquer la magie n'était pas déjà présente dans l'univers bien avant l'apparition de l'humanité. Nul ne pouvait prouver que ce gêne ne pouvait pas apparaître chez des moldus sans qu'il n'y ait jamais eu de rapport avec une personne venant de notre monde. Que signifiait voler des pouvoirs magiques alors qu'autrefois - et encore aujourd'hui dans certains pays - les sorciers et les moldus avaient vécus en harmonie et étaient fait des mêmes atomes ? Pourquoi les moldus étaient t'ils parvenus à prouver que les mariages consanguins ne faisaient que nous affaiblir, créer des malformations ?

L'absence de raison, de connaissance, de compréhension étaient responsables de notre malheur. Nous devions tirer ces enseignements, revoir notre place dans l'univers, la manière d'éduquer nos enfants, de condamner les mauvais comportements, la manière dont nous traitions les autres. Les moldus et les sorciers n'avaient plus la même culture, la même vision du monde. Nous étions peu nombreux, en état de siège, menacés de toutes parts. Nous avions craint que les enfants de moldus finiraient par corrompre notre société alors que le mal était venu de chez nous, d'erreurs et de mauvais choix. Ainsi en allait t'il de la vie, du bien et du mal. Pour avancer, nous allions devoir apprendre de nos différences, changer notre manière de voir les choses. Beaucoup étaient morts, chacun comprendrait que notre bonheur n'était pas là. Dans la victoire, comme dans la défaite, nous éprouvions tous un goût amer.

Le Ministère avait organisé une réception, au niveau huit, dans une salle conçue pour l'occasion. Des invitations avaient été envoyées, y compris à tout le gratin et aux dignitaires étrangers pour une soirée de charité destinée à récolter des fonds pour les orphelins de guerre et les pauvres. L'occasion allait être celle d'observer une minute de silence, de prononcer quelques mots, de déguster une gastronomie bien de chez nous, en compagnie de ses parents de nés moldus ayant connaissance de l'existence de notre monde et qui suscitaient chez certains haine et méfiance, alors qu'il ne serait pas question de remettre en cause le code international du secret magique pour des raisons évidentes, parce que la Confédération internationale des mages et sorciers déclareraient la guerre au Royaume-Uni si nous faisions preuve d'irresponsabilité, parce que aucune des deux civilisations n'étaient prête, en dépit de l'aide apportée par le Premier Ministre moldu.

L'atrium avait été vidé, tout avait été sécurisé. Des journalistes de la Gazette du sorcier avaient été autorisés à couvrir la soirée tandis que la sécurité et les Aurors allaient assurer notre protection. Au fond de la salle se trouvait une estrade et une piste de danse. Au centre, des tables décorées et recouvertes de plateaux, de saucières, de couverts, d'assiettes et de gobelets. Au menu ? De la cuisine classique, pas de chichis. Du roast beef, des yorkshire pudding, du ragoût, du poulet et des cailles roties, des saucisses grillées, des tourtes au lapin et aux rognons, du Shepperd pie, du homard et de la langoustine grillées, des pommes de terre sautées, de la purée, des frites, du gratin, des petits pois, des carottes, des haricots verts, des choux de Bruxelles, du chou braisé.

Les sorcières et sorciers se succédaient sur le tapis rouge. Tout le monde attendait l'apparition du Ministre de la magie par intérim, mais plus encore celles des héros de Poudlard et parmi eux le trio magique, Harry, Ron et Hermione...
avatar
Kingsley Shacklebolt
Ministre de la Magie - Ministère Britannique
Ministre de la Magie - Ministère Britannique

Messages : 26
Date d'inscription : 19/10/2015
Orientation sexuelle : Hétéro
Etat-Civil : Célibataire
Baguette magique : Cèdre, plume de phénix, 30 cm, rigide
Epouvantard : U.C.
Gallions : 4

Rapeltout
Patronus: Lynx
Compétences spéciales:
Blessures/Infirmités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure du renouveau [PV Adulte]

Message par Hermione J. Granger le Jeu 1 Déc - 7:07

L'obscurité était tombée sur Poudlard. Les élèves avaient achevés leurs cours de la journée. Certains discutaient ou faisaient leurs devoirs dans la grande salle ou dans leurs salles communes, d'autres prenaient un peu l'air jusqu'à l'heure du dîner. L'école était encore en reconstruction, en dépit des efforts fournis par la communauté sorcière du Royaume-Uni. Des aurors veillaient sur la sécurité de tous en compagnie des professeurs tandis qu'Hermione avait appris avec joie la promotion de Monsieur Weasley au Ministère.

Une série de mesures effectuées par décret avaient rassurées la population. L'odieuse commission d'enregistrement des nés moldus avait été dissoute, comme cette bande de rafleurs ayant semée la terreur et la destruction. Des nés moldus et d'autres avaient été emprisonnés, réduits en esclavage ou exécutés. Aujourd'hui, les survivants étaient libres et nous éprouvions tous un malaise et une honte nourri de colère et de répulsion envers les crimes commis au nom d'une idéologie raciste et xénophobe, par un Ministère impérialiste.

Hermione assumait ses fonctions de préfète en chef depuis la rentrée, en compagnie de Neville, le héros inattendu de la bataille de Poudlard, étant donné son rôle joué dans la destruction de Nagini, l'un des derniers horcruxes du Seigneur des ténèbres. Elle avait repris les cours avec le talent qu'on lui connaissait sous le regard admiratif de la plupart des élèves, eux qui étaient conscients du rôle qu'elle avait joué aux côtés de l'Elu, de celui qui avait survécu. A présent, elle tentait de se reconstruire, de décrocher ses ASPICS et d'intégrer le Ministère.

Les demandes d'interviews, les lettres d'admirateurs, les propositions lucratives et de travail ne manquaient pas. Une espèce de Pottermania semblait avoir envahi le pays tout entier ; une ferveur à laquelle elle n'était pas préparée. Hermione avait profité des "vacances" pour retrouver ses parents en Australie afin de leur rendre la mémoire et leur demander pardon. Les retrouvailles avaient été poignantes, embarrassantes, mais si rassurantes. La sorcière avait tout risquée, cru tout perdre dans la défense de leurs idéaux, pour débarrasser la communauté magique d'un meurtrier de masse qui avait voulu tuer Harry.

Ce soir là du mois de septembre, elle avait été invitée à une soirée de charité au Ministère de la magie, en compagnie de ses meilleurs amis. Elle délégua sa responsabilité de Préfète et se confina dans les toilettes des filles pour faire une chose qu'il lui arrivait rarement de faire. Sous le regard de Mimi Gégniarde, Hermione s'était lissée les cheveux et coiffées à l'aide d'une potion lissenplis afin d'offrir un chignon, une vue dégagée sur son cou, ainsi que quelques mèches reposant sur chaque côté de son visage.

Après s'être habillée d'une magnifique robe en soie blanche, maquillée, vernis les ongles et s'être mis un peu de rouge à lèvres, elle avait déposée quelques gouttes de parfum à des endroits stratégiques avant d'enfiler ses escarpins et fait disparaître tout son attirail d'un coup de baguette magique avant de se faufiler le plus discrètement possible jusqu'au bureau de la Directrice qui l'attendait, elle, Neville, Kristian et Ginny pour se rendre à leur rendez-vous. Une fois le réseau de cheminette activé, tout le monde se retrouva dans le bureau du Ministre par intérim qui les attendaient, souriant, dans une tenue traditionnelle Africaine.

« Minerva... Hermione, Ginny, Neville et Kristian... Je suis heureux que vous ayez répondu à mon invitation. Mon cher Neville, tu es à ton avantage ce soir et vous Mesdames des beautés irradiant ce Ministère...»

Neville et Kristian avaient souri avec amusement tandis que Hermione, Ginny et Minerva semblaient avoir été touchées par un tel compliment. Hermione avait un peu rougit, après avoir détournée le regard avec pudeur et timidité. Et bien qu'elle l'avait fait avant tout pour elle, grâce à un cadeau de ses parents, la jeune femme espérait bien taper dans l'oeil d'un autre sorcier, rouquin de son état, même si elle ne pourrait pas s'empêcher de le rabrouer un peu. Ron avait été comme envoûté par un très puissant sortilège lorsqu'il aperçu sa petite amie dans cette jolie robe. Sa coiffure, son maquillage avaient contribués à renforcer cet effet.

Evidemment, Hermione en était consciente, bien que cela n'était pas dans sa nature d'afficher une telle féminité. Ravie et en même temps agacée par son attitude de benêt, elle ne pu s'empêcher de lui rendre ses esprits en le ramenant froidement à la réalité. « Ferme la bouche Weasley, tu as l'air d'un idiot...» lui fit t'elle remarquer sèchement, avec réprobation. En réalité, elle avait senti son coeur battre la chamade et son esprit perdre le contrôle.

« Oh... Euh... D'accord. Tu es très belle, ma chérie. J'aime beaucoup ce que... tu as fait... à tes cheveux.» répondit t'il péniblement, en sortant à peine de son envoûtement. Hermione sembla surprise et déstabilisée. Elle n'avait pas l'habitude de sortir avec lui et de recevoir des compliments de sa part.

« Harryyy ! » s'écria t'elle avec joie en fonçant droit vers son meilleur ami.
« Hey salut, Hermione ! Woua... Tu es très en beauté ! C'est Ron qui doit être très content de te voir... » fit t'il avec amusement. « Oui ! Il avait l'air d'avoir été heurté par un sortilège d'amnésie... Hihihi ! » fit t'elle en riant, l'air un peu moqueuse.

Mais comme il fallait s'y attendre Ron finit par réagir au quart de tour tandis que Ginny était venue embrasser Harry et être complimentée à son tour. Le rouquin attrapa sa chérie par la taille avec autorité tandis qu'elle le fixait à la fois par défi et intriguée.

« Ron ! Qu'est ce que... Qu'est ce qui te prend encore ? » lui dit t'elle avec autorité tandis qu'elle sentait son coeur s'accélérer.

« Mmh... Ferme là un peu, veux tu ? J'ai juste envie... de faire... ça... » dit t'il en rapprochant ses lèvres des siennes. Hermione tenta bien de se débattre, bien qu'elle ne semblait, en réalité, pas si soucieuse de s'enfuir ou de lui faire du mal.

La preuve en fut que lorsque Ron commença à l'embrasser, elle s'arrêta vite de se débattre et par lui rendre son baiser avec fougue, après avoir laissée tomber son sac à main sur le sol. Ginny parut amusée et envieuse tandis que Harry ne pu s'empêcher de les rappeler à l'ordre, bien qu'Hermione et Ron n'en avaient plus rien à fiche !


avatar
Hermione J. Granger
Admin Je-Sais-Tout - Préfète-en-chef
Admin Je-Sais-Tout - Préfète-en-chef

Messages : 312
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 19
Orientation sexuelle : Hétéro
Etat-Civil : Célibataire
Baguette magique : Bois de vigne, ventricule de dragon, 27,8 cm, rigide
Epouvantard : Le professeur Macgonagall lui annonçant qu'elle a échoué à ses examens
Gallions : 16

Rapeltout
Patronus: Loutre argentée
Compétences spéciales:
Blessures/Infirmités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'heure du renouveau [PV Adulte]

Message par Kristian E. Watson le Mer 21 Déc - 14:50

C'était après les cours, Kristian avait terminé ses devoirs et il était sortit quelques minutes, histoire de prendre l'air. Il adorait sortir le soir et sentir l'air frais et humide. Le mieux c'était le matin ou après la pluie. Le petrichor était une des odeurs qu'il préférait avec celle du feu de bois. Il déposa son sac et partit se balader dans l’herbe. Il se posait des questions… Devait t'il vraiment entrer au Ministère ? Qu'allait il lui arriver ? Que lui réservait l'avenir ? Il se posait trop de questions… Etais-ce la bonne chose à faire ? D'après plusieurs personne oui, même sa soeur le disait…

Il tourna un moment dans le parc, en ressassant et songeant à ses questions. C’était son avenir qui en dépendait. Sa soeur avait peut être raison, il était fait pour ce travail. Après un moment, il retourna dans le dortoir des garçons et sortit le costume que sa mère lui avait offert. Il aurait pu mettre la robe de soirée de sorcier qu'il avait acheté plus tôt, mais il voulait s'habiller différemment, comme un moldu. Il s'était fait coupé les cheveux par Hella, et coiffer le peu qu'il restait en arrière. Il s'était même parfumer, discrètement au cas où.

Kristian retrouva alors Neville, Hermione et Ginny au bureau de la Directrice. Il salua tout le monde et attendit que le réseau de cheminette soit activé. Hermione était si jolie ainsi qu'il en resta béat d'admiration l'espace d'un instant. Une fois passer par les flammes vertes, tout le monde se retrouva dans le bureau du Ministre par intérim. Il les attendaient, debout avec un large sourire.

« Minerva... Hermione, Ginny, Neville et Kristian... Je suis heureux que vous ayez répondu à mon invitation. Mon cher Neville, Kristian, vous êtes à votre avantage ce soir et vous Mesdames des beautés irradiant ce Ministère...»

Kristian sourit. Il était vrai que les filles avaient mis le paquet ! Kristian était resté un peu à l'écart, il ne s'était pas battu comme eux, mais il voulait profiter de cette soirée pour poser des questions au Ministre. Il voulait se décider ce soir, savoir si quelque chose lui convenait au Ministère.

Il avait saluer beaucoup de gens dans la soirée, dont Ronald Weasley et Harry Potter. Kristian était très intimidé d’avoir autant de gens importants autour de lui. Il devait poser des questions au Ministre. C’était un auror, il était en bonne position pour lui répondre et le conseiller, mais il préféra d'abord avancer vers Harry, Ron et Hermione. Mieux valait de ne pas sauter sur le Ministre tout de suite.
Il prit quatre coupes d’un liquide ambré et s’avança vers les trois jeunes gens.

- Bonsoir, une petite coupe ? dit Kristian avec un sourire. Dis donc, Hermione tu es magnifique ce soir, ça te va bien. Harry, Ron, je suis content de vous voir en si bonne forme. Qu'est ce que vous faite de beau ? dit il, une fois les coupes distribuées. Il prit une gorgée du liquide ambré. C’était de la bierraubeurre, une des meilleures qu’il n’ai jamais bu.
avatar
Kristian E. Watson
Admin Adepte du métal - Gryffondor
Admin Adepte du métal - Gryffondor

Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 19
Orientation sexuelle : Hétéro
Etat-Civil : Célibataire
Baguette magique : 34, 9 cm, bois de cerisier, crin de Licorne
Epouvantard : Un loup garou
Gallions : 20

Rapeltout
Patronus: Un hippogriffe
Compétences spéciales:
Blessures/Infirmités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum