Opération reconstruction !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opération reconstruction !

Message par Hermione J. Granger le Mar 6 Déc - 5:55

Le soleil ne s'était pas encore levé qu'Hermione était déjà sur le pied de guerre. Nous étions samedi, les cuisines où se trouvaient près d'une centaine d'elfes de maison en activité, reçut la visite de la Préfète en chef, soucieuse d'observer leurs conditions d'existence et de veiller à leur bien être. Timidement, elle s'était approchée d'eux, l'air compatissante.

"Euh... Bonjour ! Est-ce que tout le monde va bien ?"

Mais aucun elfe ne lui répondit, trop occupés qu'ils étaient avec leur routine quotidienne, les préparatifs du petit déjeuner. D'ailleurs, cela lui avait fait un choc lorsqu'elle découvrit, grâce à Fred & George, qui veillaient à leurs trois repas par jour, à nettoyer les salles communes. Elle en avait fait, ridiculeusement, la grève de la faim.

De fait, elle s'approcha de l'un d'eux puisque ce qu'elle avait à leur dire était important, mais pas autant que sa volonté consistant à améliorer le plus tôt possible leurs conditions d'existence et leurs droits.

""Bonjour... Le professeur Mcgonagall m'a autorisé à venir ici... Et je... Enfin... J'ai besoin de volontaires, s'il vous plaît, pour m'aider à réaliser des sandwichs et à préparer des boissons pour environ trois cent personnes..."

Nourrir les élèves chaque jour et prévoir autant d'invités, cela nécessitait de l'argent que l'école n'avait pas forcément, mais grâce au Ministère Poudlard s'était vu octroyer des fonds supplémentaires afin d'aider à la reconstruction de cette école qui faisait notre fierté.

"Bien-sûr, Miss !" fit l'elfe.

Poudlard n'était que l'une des onze écoles de magie existantes à travers le monde. La plupart des pays se contentaient de laisser les parents instruire leurs enfants à la maison, avec les disparités et les préjugés que cela pouvait impliquer. Les cours par correspondance étaient jugés trop onéreux et dès lors qu'un élève avait achevé son cursus, il partait pour les plus téméraires d'entre eux, dans un grand tour du monde pour étudier ; les Ministères ne faisant que délivrer des magistères et des doctorats.

"Vous serez dédommagés pour votre travail bien-sûr... Vous traite t'on bien ici ? N'avez-vous pas d'autres besoins ? Vous vous êtes battus pour vos anciens maîtres, dans l'honneur, et pour cela vous méritez toute notre gratitude..." fit Hermione avec compassion et gentillesse.

Non, les elfes s'étaient bel et bien battus pour l'honneur, pour Harry Potter et sans trop percevoir qu'ils se battaient aussi pour un meilleur traitement, pour la liberté, parce que Monsieur Dobby avait malgré tout eu un impact sur eux, parce que la générosité de Harry envers Monsieur Kreattur lui avait valu sa loyauté, le fait qu'il avait pris la tête de la rébellion des elfes contre Voldemort. Mais la question restait délicate. La peur, l'absence de comparaison, de connaissances, y compris sur le mot liberté et ses implications posaient problème.

"Madame la Directrice nous attribue un gallion et une journée de congés par semaine, ainsi qu'un endroit pour dormir... De... De quoi les elfes pourraient t'ils avoir besoin, Miss ?" répondit l'elfe avec politesse.

D'être libérés de l'esclavage, d'être traités avec plus de considération, d'être aidés pour se libérer de cette emprise psychologique et prendre eux mêmes les reines de leur destin, un jour, en espérant qu'ils resteraient membres de la communauté, que nous n'aurions pas, un jour prochain, à payer ce que nous leur avions fait subir ? Les sorciers avaient eu leurs raisons de les réduire à l'état d'objets corvéables à merci. Il s'agissait d'une main d'oeuvre gratuite, d'un symbole de luxe pour certaines familles riches. C'était abominable...

"D'un meilleur traitement, de droits et d'apprendre à être libres ?" dit t'elle presque bouleversée. "Beaucoup sont mal traités et n'ont aucun droit. Ce n'est pas comme ici. Je songe à vos enfants, à la violence que les mères et eux mêmes subiront afin qu'ils deviennent esclaves des sorciers. Ce... Cela peut vous choquer, je... Je vous demande pardon, mais... si personne ne s'en préoccupe, moi je le ferai !" fis tu, l'air décidé, presque fâché par ces injustices et un peu maladroite.

L'elfe de maison la regarda avec ces yeux ronds quasi inexpressifs, comme si ce que Hermione venait de dire était choquant. Ils n'avaient pas le droit de pratiquer la magie sans l'autorisation de leurs maîtres. Hermione pensait qu'ils seraient d'une aide précieuse pour reconstruire l'école, mais pas gratuitement, parce que pour eux le bénévolat n'était guère différent de leur travail habituel.

"Miss est très gentille... De quel genre de sandwichs avez vous besoin ?"

La préfète en chef haussa les sourcils. Alors, qu'elle était montée sur ses grands chevaux face à ce qu'elle considérait comme une injustice, l'elfe la ramena très vite à la réalité et à la nécessité présente. De quel genre, euuh, eh bien, voyons...

"Hm... Euuh... Il nous faudrait, voyons... Du jambon, des radis, du beurre, de la dinde, du sel, du poivre, du pain... Si possible de la baguette ou du pain de mie... De la salade... Du fromage... Et si possible, du chutney..." demanda t'elle, les sourcils froncés, avec perplexité.

La fine équipe fut rapidement composée et comme promis Hermione leur donna un coup de main tandis que l'essentiel de la brigade s'était lancé dans la préparation du petit déjeuner des élèves et des professeurs. Des sandwichs jambon beurre et des sandwichs à la dinde avaient été réalisés et déposés sur des plateaux en argent que 'Mione avait ensorcelé afin qu'ils soient approvisionnés régulièrement à partir des cuisines.

Lorsque l'heure du couvre feu fit passé, les volontaires furent autorisés à entrer après avoir été fouillés à l'entrée par les Aurors. Aussi, si les efforts jusqu'ici avaient été portés sur les salles communes, les classes et les accès y menant, sans oublier la grande salle et les cuisines, il restait encore à faire après pratiquement cinq mois de travail. Des élèves avaient été autorisés à y participer sous la direction d'un adulte. Hermione avait enjoint Ron et Harry à venir leur donner un coup de main, ce qu'elle n'eut pas trop de mal à obtenir.

Des équipes avaient été placées dans les cachots, d'autres à certains étages, tandis que d'autres encore s'étaient vus assignés la lourde tâche de réparer certains ponts et les toitures. L'une de ses équipes était dirigée par la préfète en chef et celle ci était composée de Kristian Watson, de Natasha Greengrass et de neuf autres élèves. Leur objectif ? Réparer absolument tout ce qui se trouvait au troisième étage. Au travail !

"Vous trois, s'il vous plaît, commencez par les arcades... Vous trois, par la reconstruction des murs... Et vous trois, par les plafonds... Quant à nous trois..." dit t'elle, en réflechissant, en regardant Kristian et Natasha. "... Nous allons nous occuper des armures et des gargouilles..."

Après avoir donné ses consignes, la préfète sorti sa baguette magique et commença son travail. "*Reparo !* fit t'elle en informulé.

D'un geste, des éléments de deux armures complètes virevoltèrent dans les airs, dans un étrange ballet coordonné et magique avant de s'assembler correctement et avec finesse, dans un fracas métallique, à leurs emplacements....
avatar
Hermione J. Granger
Admin Je-Sais-Tout - Préfète-en-chef
Admin Je-Sais-Tout - Préfète-en-chef

Messages : 312
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 19
Orientation sexuelle : Hétéro
Etat-Civil : Célibataire
Baguette magique : Bois de vigne, ventricule de dragon, 27,8 cm, rigide
Epouvantard : Le professeur Macgonagall lui annonçant qu'elle a échoué à ses examens
Gallions : 16

Rapeltout
Patronus: Loutre argentée
Compétences spéciales:
Blessures/Infirmités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération reconstruction !

Message par Kristian E. Watson le Mer 7 Déc - 23:54

Tout était mis au point. Les équipes allaient être faite pour la reconstruction de cette si belle et vieille école. Un château fort imprenable tant que quelqu’un serait là pour le protéger. Kristian était réveillé depuis un moment, il avait mangé en vitesse avant de remonter dans la salle commune pour se doucher et s'équiper correctement. Il avait passé un pantalon noir avec un pull assorti puis avait revêtu sa cape avec l’écusson de Gryffondor dont il était si fier. Il avait pris ses gants en peau de dragon. Il pouvait y avoir des créatures magiques cachées dans les débris ? Du coup, il avait attendu sur son lit l’heure pour pouvoir descendre. Il leva la tête d’un coup en pensant qu'il aurait pu faire une liste !

Arrivant en bas, vers Hermione, il salua le groupe dans lequel il était et il vit qu’il était avec Hermione, ce qui le fit sourire. Il était aussi dans le groupe de Natasha Greengrass, une Serpentard. Aucun Serpentard n'avait combattu à Poudlard et cette Natasha était l’une de ses raretés, d'après les rumeurs. Beaucoup de choses couraient sur elle, dont certaines choses un peu bizarres… Mais, malgré cela, il ne pouvait s'empêcher de la trouver mignonne, très attirante … La voix d’Hermione le sortit alors de sa rêverie...

"Vous trois, s'il vous plaît, commencez par les arcades... Vous trois, par la reconstruction des murs... Et vous trois, par les plafonds... Quant à nous trois..." dit t'elle, en réfléchissant, en regardant Kristian et Natasha. "... Nous allons nous occuper des armures et des gargouilles..."

Hermione sortit sa baguette et d’un geste des éléments de deux armures complètes virevoltèrent dans les airs, et en un rien de temps, deux armures furent debout devant eux. Kristian sortit de sa poche sa main gantée armée de sa baguette magique. Il fit un geste de la main et une fissure dans le mur à côté de lui se referma.

- Il y a beaucoup de rumeur sur toi, Natasha. dit Kristian d’un voix neutre. Tu peux me dire si elles sont vraies ? ajouta-il en lançant un sort sur un fenêtre qui retrouva sa forme. Je ne doute pas que tu aies fais quelque chose, mais bon… Tu connais le bouche à oreilles, les gens en rajoute souvent beaucoup…"
avatar
Kristian E. Watson
Admin Adepte du métal - Gryffondor
Admin Adepte du métal - Gryffondor

Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 19
Orientation sexuelle : Hétéro
Etat-Civil : Célibataire
Baguette magique : 34, 9 cm, bois de cerisier, crin de Licorne
Epouvantard : Un loup garou
Gallions : 20

Rapeltout
Patronus: Un hippogriffe
Compétences spéciales:
Blessures/Infirmités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération reconstruction !

Message par Natasha Greengrass le Lun 12 Déc - 9:08

La noble et fière maison de Salazar Serpentard n'était plus très populaire depuis la chute du Seigneur des ténèbres. On pensait, à tort, qu'elle n'était composée que de futures sorciers et sorcières qui allaient mal tournés. Peut être faudrait t'il rappeler aux autres l'histoire d'Héléna et Rowena Serdaigle, dans quelle maison avait évolué Lockhart et ce minable de Quirrel, hm ? Ou bien abordés les révélations de Skeeter à propos du sacro saint Dumbledore ? L'Ordre n'aurait pu l'emporter sans le professeur Rogue, la trahison de Narcissa Malefoy et l'aide que le professeur Slughorn avait apporté. En réalité, ce qui caractérisait avant tout un Serpentard, c'était son ambition, sa capacité à jouer selon les règles et à les contourner, à faire preuve de roublardise. Nous agissions dans l'ombre, aussi discrets et lâches qu'un serpent et tout aussi mortel, capable d'attaquer sans prévenir, y compris dans votre dos. La loyauté ? Bah ! C'était pour les minables qui croyaient encore qu'en étant sincère et honnête on pouvait accomplir de grandes choses dans la vie ou survivre. C'était chacun pour soi, à ceux qui sauraient s'entourer, tirer leurs épingles du jeu, quitte pour cela à gruger, à ne pas respecter les règles. Personne ne faisait attention à vous, nous étions pire que des Serdaigle assoiffés de connaissances et d'ambition. Mais dans ce monde chaotique et dangereux, les faibles avaient du mal à survivre. Sous l'ère des Carrow, ils avaient été broyés dans une machine infernale, sans âme, sans pitié, à la manière des détraqueurs.

Face à cette violence, Natasha était violemment entrée dans le monde des adultes, ces certitudes ou croyances avaient volées en éclat. Elle avait cru qu'elle aussi allait y passer, qu'elle serait condamnée à une vie minable, à un mariage malheureux, à l'enfer ou à une mort lente et douloureuse. Et puis, elle s'était mise à sauver des élèves de punitions horribles, à prendre parfois pour eux, pour se tisser un empire où chacun lui serait redevable. C'était peut être sa façon de tisser une toile, d'imiter Slughorn à sa manière. En Serpentard, elle avait cherché à s'adapter, à tricher, à s'extirper de la masse. Les amis, la loyauté, l'honneur, l'intégrité, les règles, peu importait. Seule sa survie comptait. En sauvant cette fille qui lui avait tapé dans l'oeil, elle n'avait pas agi par bonté d'âme, pas au début du moins. Elle avait espéré obtenir sa reconnaissance, sa sympathie, gagner sa confiance. Et puis, à vouloir flatter son égo, se taper une fille que tu trouvais à ton goût, tu avais fini par en tomber amoureuse, par lui offrir toujours plus d'affection, jusqu'à vouloir défendre les plus faibles à cause d'elle. Mais c'était plus fort que toi, il avait fallut que tu abuses de ses peurs, de sa fragilité, pour renforcer ton emprise, pour la convaincre que sous ta protection elle serait aimée et en sécurité. Tu l'avais manipulée, modelée, couverte de cadeaux et d'attentions de sorte qu'elle n'obéisse qu'à toi, qu'elle se sente dépendante, à tes pieds. Elle ne voyait pas tes faiblesses, tes pensées, la jouissance que tu éprouvais à l'idée de la voir à tes pieds, à ton service, telle un elfe de maison. Pour toute soumission, tu en avais fait une princesse désirée, un bijou enveloppé dans un magnifique écrin, dont le sort aurait pu être envié. Elle se sentait désirée, jalousée, spéciale, sous ta protection. Le destin était si surprenant parfois que tu en étais venue à tisser un lien d'amitié solide, mais étrange. Beaucoup de rumeurs avaient circuler, beaucoup étaient fausses ou exagérées. Tes choix t'avaient conduit à être réhabilitée, bien que "votre petit secret" restait bien gardé.

Ce matin là, toi et Carmen, n'aviez pas dormi dans vos dortoirs respectifs, mais dans la salle sur demande que tu connaissais depuis l'époque d'Ombrage. Tu t'en étais servi pour empêcher quiconque d'entrer dans votre donjon qui ressemblait aux cachots agrémentés de chaînes, de menottes, d'instruments de torture, d'un feu de bois immense et d'un lit à baledaquin de couleur pourpre entièrement en satin, sur lequel Maria avait passé la nuit attachée en croix à l'aide de cordes magiques flamboyantes créent par magie noire. Natasha était alors entrée vêtue d'une combinaison moulante en cuir, des talons aiguilles sur plateforme, un fouet dans sa main droite, dont le filet traînait sur le sol à la manière d'un serpent. Elle était resplendissante, majestueuse, digne d'une Reine. Bâillonnée, Carmen avait été réveillée avec douceur et sensualité. Elle s'était étirée en gémissant un peu et en tirant sur ses liens tandis que Natasha s'était rapprochée d'elle pour lui caresser le visage d'un revers de la main, comme si elle s'adressait à un enfant.

"Mmh..." fit Carmen, docilement, en gémissant à travers son bâillon à la manière d'un chaton. Elle implorait sa libération. Natasha avait appréciée. Elle se sentait puissante.

"Maww... Bonjour, ma chérie... Bien dormis ?" fit elle en la contemplant. "Tu es si jolie attachée de la sorte... Attends... Je vais te retirer ton bâillon..."

Le reste resterait un secret. Personne ne devait savoir. Après ce temps passé et le petit déjeuner prit en avance, vous vous étiez vêtues de vos uniformes afin de rejoindre les volontaires venus pour poursuivre la reconstruction de l'école. C'était important d'y participer, pour marquer des points, pour tisser sa toile et s'offrir des opportunités afin de s'élever dans la hiérarchie sociale.

"Il y a beaucoup de rumeur sur toi, Natasha" dit Kristian d’une voix neutre. "Tu peux me dire si elles sont vraies ?" ajouta-il en lançant un sort sur un fenêtre qui retrouva sa forme. "Je ne doute pas que tu aies fais quelque chose, mais bon… Tu connais le bouche à oreilles, les gens en rajoute souvent beaucoup…"

Tu avais observée Granger en silence, avec neutralité. Tu te demandais si on allait encore te mépriser, te faire des réflexions à cause du blason de ton uniforme. Puis, tu avais fait de même avec Watson qui te laissait complètement indifférente. Tu te méfiais de ses paroles, il ne t'avais même pas souhaité le bonjour, la mal élevé. Hm... Tu avais froncé les sourcils.

"Si tu le dis..." lui répondis tu froidement avant de t'adresser à Granger. Il savait que dalle à ton sujet. "J'ignorais que le blason de Gryffondor cousue sur vos uniformes donnait le droit d'interroger les autres..." Tu avais soupiré, le visage fermé. "Intéressant..." dis tu avec une pointe de sarcasme, en soupirant, l'air hautain. Cela ne t'avait pas empêchée de te mettre au travail...
avatar
Natasha Greengrass
Serpentard - Les ambitieux et les plus roublards
Serpentard - Les ambitieux et les plus roublards

Messages : 4
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 17
Orientation sexuelle : Bi
Etat-Civil : Célibataire
Baguette magique : Ebène, ventricule de dragon, 27,5 cm
Epouvantard : Une acromentule
Gallions : 8

Rapeltout
Patronus:
Compétences spéciales:
Blessures/Infirmités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération reconstruction !

Message par Kristian E. Watson le Dim 8 Jan - 21:24

"Si tu le dis..." lui répondit-elle froidement avant de s'adresser à Hermione. Il savait que dalle à son sujet. "J'ignorais que le blason de Gryffondor cousue sur vos uniformes donnait le droit d'interroger les autres..." elle soupira, le visage fermé. "Intéressant..." dit elle avec une pointe de sarcasme, en soupirant, l'air hautain.

Kristian resta silencieux quelques secondes. C’était vrai… Il avait commencé un interrogatoire en règle dénué de toute délicatesse… D'où son ton froid… Mais où était passé sa bonne éducation ? Tous les Serpentards étaient t'ils comme ça ? Ses rumeurs étaient  t'elles vraies ? C’était t'elle fait torturer pour sauver d’autres élèves ? Que s'était t'il vraiment passer ? Ou alors… Avait t'elle inventé tout ça, pour ce faire mousser et jouer les héroïnes ?

La tête dans les nuages, il ouvrit une porte sans se méfier. Un nuage de fumée noirâtre sorti soudainement de ce qui devait être la réserve personnelle de balais et seaux de Rusard. Un grognement de bête enragé retentit dans l’ombre. Kristian frissonna et recula en tendant sa baguette devant lui. Pris d’une panique soudaine, sa baguette toujours tendu, tremblant de tous ses membres,il regarda la créature, qui avait poussé le cris gutturaux, apparaître devant lui. D'abord, une main aux longs doigts dotés de poils et de griffes, puis le bras et les jambes aux muscles puissants. Une tête allongée, aux yeux ambrés ouvrit une gueule dotée de crocs acérés et de bave qui commençait à couler hors de sa gueule. Son grognement lui avait fait froid dans le dos. Kristian recula alors de quelques pas, tremblant de tous ses membres. Il regardait la bête avancer vers lui d’un pas souple et agile. Le dégoût lui tordit l'estomac.

- Riddikulus ! Dit il d’une voix incertaine.

Dans un petit “pop” le loup garou se transforma en un joli petit chiot avec un noeud de sois  rouge autour du cou. Kristian commença à rigoler, plutôt nerveusement. L'épouvantard retourna dans le placard en claquant la porte. Kristian essaya de reprendre contenance, il souffla un bon coup et s'éclaircit la gorge.

- Excuse moi de t’avoir interroger, dit il en se retournant vers Natasha. J'ai manqué de délicatesse. ajouta-t-il en époussetant sa tenue et remettant sa cape en place. Je voulais juste savoir si tu avais vraiment sauver tous ses élèves…. Ne te sent pas obligée de quelque chose, mais si tu as besoin de quelque chose, viens me voir je pourrais peut être t'aider. Je suis de Gryffindor d'accord, mais ce n'est qu'une maison parmi les quatre de Poudlard. Si mon écusson te dérange, je peux l'enlever. Ajouta il avec un sourire. Tous les sorciers qui tournent mal ne viennent pas forcément de Serpentard. Je suis sûr que si on regarde bien, les quatre maisons ont leur barjots.

Il était assez maladroit mais c'était toujours comme ça avec les filles. Surtout avec les filles qu’il trouvait belles. Et cette Natasha avait du charme. Elle était froide, mais elle avait du caractère et elle était courageuse… Cela faisait plus d'un an qu’il n'avait pas eu de relation avec quelqu'un… Cela pouvait peut être déboucher sur quelque chose ? Ou alors espérait un peu trop ? Kristian secoua la tête et se concentra sur ce qu’il devait faire. Il gardait un oeil sur Natasha espérant voir quelque chose qui déclencherait une conversation moins froide.

- C'est pas à cette étage qu'il y avait la pierre ? Et que Potter a combattu Voldemort en première année? Ça avait fait un sacré foin ce truc la ! Il se passe toujours quelque-chose ici…
avatar
Kristian E. Watson
Admin Adepte du métal - Gryffondor
Admin Adepte du métal - Gryffondor

Messages : 39
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 19
Orientation sexuelle : Hétéro
Etat-Civil : Célibataire
Baguette magique : 34, 9 cm, bois de cerisier, crin de Licorne
Epouvantard : Un loup garou
Gallions : 20

Rapeltout
Patronus: Un hippogriffe
Compétences spéciales:
Blessures/Infirmités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération reconstruction !

Message par Hermione J. Granger le Mer 18 Jan - 16:29

"Il y a beaucoup de rumeurs sur toi, Natasha" dit Kristian d’une voix neutre. "Tu peux me dire si elles sont vraies ?" ajouta-t'il en lançant un sort sur un fenêtre qui retrouva sa forme. "Je ne doute pas que tu aies fais quelque chose, mais bon… Tu connais le bouche à oreilles, les gens en rajoute souvent beaucoup…"

Cela ne manquait pas du culot et d'indélicatesse et cela n'avait pas échappée à la Préfète en chef qui avait eu l'air contrarié et désolée. Les propos de Kristian étaient maladroits, provocateurs, elle s'était tout de suite arrêtée dans son élan et croisa le regard neutre de Natasha, comme observatrice. Le tien avait du la convaincre que tu n'étais pas son ennemie, que tu avais saisi.

"Si tu le dis..." lui répondit-elle froidement avant de s'adresser à Hermione qui semblait embarrassée. "J'ignorais que le blason de Gryffondor cousue sur vos uniformes donnait le droit d'interroger les autres..." Natasha en soupira, le visage fermé. "Intéressant..." dit t'elle avec une pointe de sarcasme, en soupirant, l'air hautain. Hermione avait réfléchi pendant ce court laps de temps.

Aïe... Hermione avait grimacé, s'attendant à une dispute, à une provocation. Elle en avait l'habitude. Pourtant, c'était Kristian qui avait commencé et tout ce qui t'intéressait c'était le travail que l'on vous avait confié, l'unité, non la désunion. Le monde magique était bien assez divisé, meurtris. Dans le fond, Natasha n'avait pas tord de lui faire cette remarque, bien qu'elle semblait s'adresser à Kristian avec mépris, sans le regarder ni le mentionner.

"- La guerre est un malheur pour tout le monde. Nous y avons tous perdus quelque-chose ou quelqu'un. Kristian n'est pas Prefet, moi oui. L'une de mes fonctions consiste à désarmer les conflits ou à sévir..." dit t'elle calmement. "Notre monde a besoin d'unité, tous ne suivrons pas. Je suis opposée à ces investigations qui ressemblent à une chasse aux sorcières, mais nous vivons des temps difficiles et il nous revient à tous d'être vigilent. Ne réponds pas si telle n'est pas ton envie, Natasha, et si quelqu'un insiste, vient me voir. Si cela tourne au harcèlement, sans preuves de quoi que ce soit, je retirerai cinquante points ou je donnerai une retenue au responsable, quelle que soit sa maison. Est-ce clair pour tout le monde, hm ?" fit t'elle calmement, avec une pointe d'autorité.

Hermione fixa Kristian avec les sourcils froncés un instant, avant de se remettre au travail. Son ami était resté silencieux, réalisant sa bévue. La suite, la jeune femme ne s'en préoccupa pas jusqu'à ce grognement. Hm... Une créature, ici ? Ses sens en alerte, la lionne se tenait sur ses gardes. Puis, elle entendit un riddikulus, d'une voix tremblante. Hm... un épouvantard ? Un nuisible difficile à chasser, mais relativement facile à enfermer ou à vaincre, bien qu'il provoquait parfois des morts. Rassurée, elle se racla la gorge, s'assura que tout allait bien.

"- Est-ce que tout va bien ?" demanda t'elle, compatissante.

D'un coup de baguette, elle enferma l'épouvantard dans sa cachette et à l'aide d'un phylactère apparu comme par magie, elle inscrivit :

"Epouvantand - DANGER - Ne pas ouvrir !"


Dernière édition par Hermione J. Granger le Mer 18 Jan - 18:45, édité 1 fois
avatar
Hermione J. Granger
Admin Je-Sais-Tout - Préfète-en-chef
Admin Je-Sais-Tout - Préfète-en-chef

Messages : 312
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 19
Orientation sexuelle : Hétéro
Etat-Civil : Célibataire
Baguette magique : Bois de vigne, ventricule de dragon, 27,8 cm, rigide
Epouvantard : Le professeur Macgonagall lui annonçant qu'elle a échoué à ses examens
Gallions : 16

Rapeltout
Patronus: Loutre argentée
Compétences spéciales:
Blessures/Infirmités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération reconstruction !

Message par Natasha Greengrass le Mer 18 Jan - 18:41

Hermione avait grimacé, s'attendant à une dispute, à une provocation. Natasha, elle, n'avait cherché qu'à se débarrasser d'un fouineur et pour cela elle n'avait pas hésité à le marginaliser, à s'en prendre à la Préfète en chef. Elle avait agi toute en finesse, avec intelligence et roublardise. Cela n'excusait pas pour autant l'indiscrétion de ce Gryffondor qui avait manifesté un étrange comportement, de l'indiscrétion et du culot. Maria avait du s'en étonner, le dévisager. Tu savais combien elle tenait à toi, combien elle t'était dévouée.

"- La guerre est un malheur pour tout le monde. Nous y avons tous perdus quelque-chose ou quelqu'un. Kristian n'est pas Prefet, moi oui. L'une de mes fonctions consiste à désarmer les conflits ou à sévir..." dit t'elle calmement. "Notre monde a besoin d'unité, tous ne suivrons pas. Je suis opposée à ces investigations qui ressemblent à une chasse aux sorcières, mais nous vivons des temps difficiles et il nous revient à tous d'être vigilent. Ne réponds pas si telle n'est pas ton envie, Natasha, et si quelqu'un insiste, vient me voir. Si cela tourne au harcèlement, sans preuves de quoi que ce soit, je retirerai cinquante points ou je donnerai une retenue aux responsables. Est-ce clair pour tout le monde, hm ?" fit t'elle calmement, avec une pointe d'autorité.

Moue... Après tout, c'était son rôle de rester neutre. La Gryffondor lui semblait fidèle à sa réputation et à son intelligence. Hm... Une nana qu'elle aurait bien aimée de taper ou soumettre. La rumeur prétendait qu'elle avait été torturée par cette timbrée de Bellatrix Lestrange et cela l'impressionnait ; d'une part pour avoir résisté et d'autre part pour être toujours en vie. Et sexy en plus de cela, lorsqu'elle s'en donnait les moyens. C'était à se demander ce qu'elle trouvait à ce Weasley... Oops, pardon... A Weasmoche... Un défi intéressant...

"- Excuse moi de t’avoir interroger, dit il en se retournant vers Natasha. J'ai manqué de délicatesse. ajouta-t-il en époussetant sa tenue et remettant sa cape en place. Nan, sans blague ? Et perspicace avec ça... La Serpentard soupira en levant les yeux. Je voulais juste savoir si tu avais vraiment sauver tous ses élèves…. Ne te sent pas obligée de quelque chose, mais si tu as besoin de quelque chose, viens me voir je pourrais peut être t'aider. Je suis de Gryffondor d'accord, mais ce n'est qu'une maison parmi les quatre de Poudlard. Si mon écusson te dérange, je peux l'enlever. Ajouta il avec un sourire.

Moue... Ou tu peux aussi... hum... Enfin passons. Retirer un écusson ne retirait en rien ce qu'il était : un Gryffondor. Voilà que sa pensée se précisait. Il tenait à savoir si tu avais sauvé ou plutôt protégée ses élèves, alors que tu ne figurais pas parmi les plus populaires pour avoir été membre du gang de Pansy et de la Brigade Inquisitoriale d'Ombrage. Pourtant, elle n'avait pas oublié qu'elle parlait à un membre de l'AD. Qu'avaient t'ils en commun ?

"- Une des quatre.." Elle en soupira. "J'imagine que c'est de bonne guerre... Après toutes ces histoires sur les statuts de sang et les moldus... Quelle importance de savoir si j'ai aidé ces élèves..." Fausse modestie ou non ?  

Tous les sorciers qui tournent mal ne viennent pas forcément de Serpentard. Je suis sûr que si on regarde bien, les quatre maisons ont leur barjots.

Une lueur de clarté, de bon sens ? L'âge adulte nous faisait réaliser que si ces choses avaient toujours de l'importance, au final...

-"Comme le racisme et la xénophobie ne sont pas des critères que l'on peut appliquer à tout les Serpentard, en effet..."

Quelque chose n'allait pas ou plus au sein du monde magique ou bien nous avions juste fait en sorte de fermer les yeux. Nat ne savait pas trop ce qu'imaginait ce Gryffondor, mais Maria, elle, avait saisi. Toutes les deux avaient vu son regard. Cela étant, il en fallait plus pour la séduire. Entendez par là qu'elle ne sortait pas avec un type juste parce qu'il était beau ou riche. On pouvait être les deux et être un c*nnards tandis qu'elle refusait déjà qu'on la marie de force.

"- C'est pas à cette étage qu'il y avait la pierre ? Et que Potter a combattu Voldemort en première année? Ça avait fait un sacré foin ce truc la ! Il se passe toujours quelque-chose ici…"

Natasha se serait contentée de travailler en silence, mais visiblement son camarade semblait aimer les conversations. La pierre ? Oh la pierre philosophale...

-"C'est ce que l'on dit, oui..." répondit t'elle.

Elle ne savait toujours pas ce qui était arrivé au professeur Quirrel. C'était un secret bien gardé, mais il était mort, c'était certain. La pierre avait été détruire, le miroir du rised était planqué on ne sait où...

-"Tu as perdu quelqu'un durant la guerre ? Moi, j'ai perdu ma famille... Enfin, pas au sens où tu l'entends. Ils sont toujours en vie, mais guère heureux, y compris de la tournure qu'on prit la situation. Toi, en sortant d'ici, tu feras, Merlin sait quoi... Moi, on me forcera à épouser un cr*tin que je n'aime pas..." lui demanda t'elle de manière détachée.

La Serpentard en soupira fortement. Elle avait, malgré tout, sa chère Maria. Et puis, ce fut l'épisode de l'épouvantard. Nat remarqua qu'il avait besoin d'aide. Elle remarqua le loup garou et sa disparition. Cela l'avait fait rire.

"- Est-ce que tout va bien ?" demanda Granger, compatissante.

Natasha avait un sourire amusé et féroce sur le coin des lèvres. Les loups garous... Hm... Sa plus grande peur c'était les acromentules et d'être enfermée, y compris d'une situation inextricable, comme un mariage arrangé, par exemple. Sans moquerie, mais amusée tout de même, elle répondit :

"-Tout va bien... Ce n'était qu'un petit épouvantard. Mais Kristian s'en est très bien sorti, pas vrai ?"

Lentement, elle passa devant lui en le frôlant, après lui avoir adressé un regard. Lorsqu'elle passa devant lui, elle esquissa un sourire ravi et amusé...
avatar
Natasha Greengrass
Serpentard - Les ambitieux et les plus roublards
Serpentard - Les ambitieux et les plus roublards

Messages : 4
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 17
Orientation sexuelle : Bi
Etat-Civil : Célibataire
Baguette magique : Ebène, ventricule de dragon, 27,5 cm
Epouvantard : Une acromentule
Gallions : 8

Rapeltout
Patronus:
Compétences spéciales:
Blessures/Infirmités:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum